Akèy / Konesans Plis / La journée internationale de sensibilisation aux pertes et gaspillages de nourriture: de la nécessité d’agir
16 December 2021, Rome, Italy - Food waste at the market of Casal de' Pazzi.

La journée internationale de sensibilisation aux pertes et gaspillages de nourriture: de la nécessité d’agir

Instituée par l’Assemblée générale des Nations Unies, la Journée internationale de sensibilisation aux
pertes et gaspillages de nourriture est célébrée le 29 septembre de chaque année. S’accordant avec la
question de la sécurité alimentaire, de la gestion efficace des ressources, de la production agricole, et de
la nutrition, cette journée revêt une importance fondamentale pour l’Organisation des Nations Unies pour
l’Alimentation et l’Agriculture (FAO). Impactant la vie de millions des personnes et ayant des
conséquences sur la planète, la réduction des pertes et du gaspillage est donc incontournable si nous
voulons construire des systèmes alimentaires plus durables

La FAO défini les pertes alimentaires comme la diminution de la quantité ou de la qualité des aliments
résultant des décisions et des mesures prises par les fournisseurs de produits alimentaires dans la chaîne.
Le gaspillage alimentaire se réfère à la diminution de la quantité ou de la qualité des aliments résultant
des décisions et des mesures prises par les commerçants, les fournisseurs de services de restauration et
les consommateurs1
. Présentée de manière moins technique, nous pouvons dire qu’il s’agit de tout
aliment qui est jeté, incinéré ou éliminé d’une façon ou d’une autre tout au long de la chaîne
d’approvisionnement alimentaire, depuis la récolte, l’abattage ou la capture jusqu’à la vente au détail et
qui ne peut être utilisée à nouveau à d’autres fins productives, comme l’alimentation ou les semences.

Ayant de lourdes conséquences sur l’économie, le déficit engendré par les pertes et le gaspillage
alimentaire s’élèvent à 750 milliards de dollars des Etats-Unis par an dans le monde2
. Affectant également
le climat, les pertes et le gaspillage alimentaire augmentent considérablement les émissions de gaz
carbonique sur la planète. Les ressources naturelles ne sont pas épargnées par cette situation car le
volume total d’eau utilisé chaque année pour produire de la nourriture perdue ou gaspillée correspond à
environ 6 pour cent des prélèvements d’eau à l’échelle mondiale de plus, environ 30 pour cent des
superficies agricoles mondiales, sont utilisée à produire de la nourriture perdue ou gaspillée chaque
année.
Sur le plan régional, l’Amérique Latine et les Caraïbes sont responsables de plus de 20 pour cent du total
des pertes et gaspillages alimentaires3
. En Haïti, le problème des pertes et du gaspillage alimentaire se
pose également dans la mesure où les technologies permettant de protéger les denrées après les récoltes
sont très limitées. Dans un pays où, selon les résultats de l’actualisation de la situation projetée de
l’analyse du Cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire (IPC), de février 2022 réalisée par la
Coordination Nationale de la Sécurité Alimentaire (CNSA), pour la période de mars à juin 2022 environ 4,5
million de personnes – soit 45 pour cent de la population- sont en situation d’urgence nous pouvons
imaginer l’impact de ces pertes sur la sécurité alimentaire au niveau national.
La Journée internationale de sensibilisation aux pertes et gaspillages de nourriture nous rappelle qu’il est
urgent d’accélérer les actions visant à réduire les pertes et gaspillages de nourriture. Rejoignant la Journée
mondiale de l’alimentation sur le plan de la sécurité alimentaire pour tous, il est impératif d’accorder la
priorité à la réduction des pertes et gaspillages de nourriture afin d’assurer la transition vers des systèmes
agroalimentaires durables qui permettent d’utiliser les ressources naturelles de manière plus efficace, de
réduire les incidences sur la planète et de garantir la sécurité alimentaire et la nutrition. Il est également
important de souligner que la bonne gouvernance, le développement du capital humain, la collaboration
et les partenariats sont indispensables si l’on veut tirer le meilleur parti des effets positifs de la réduction
des pertes et du gaspillage de nourriture.

José Luis Fernandez
Représentant de la FAO en Haïti

Apwopo Emmnanuel Hubert

Ou ka gade tou

ASTROLOGIE : VOICI LE SIGNE QUI A LE PLUS DE CHANCE EN AMOUR

Certains signes ne sont pas connus pour être chanceux en amour, comme le Verseau, alors …