Akèy / Aktyalite / L’église ou la nation : Le cauchemar d’un peuple

L’église ou la nation : Le cauchemar d’un peuple

Il est faux de dire ou d’écrire que les haïtiens ne lisent pas. Par contre, ils ne lisent pas ce qui les concerne, leur propre histoire! Trop préoccupés à chercher « Jésus », ce peuple passe toute sa vie à lire et à prendre « la bible » (le livre d’histoire des peuples hébreux et romains) comme seule référence. L’haïtien ne sait rien de Dessalines mais petit déjà, il sait tout sur la vie de Moïse.

Les ethnologues s’entendent à dire qu’une nation c’est un peuple, un territoire, une langue, une culture, une monnaie… Je vous invite à analyser vous-mêmes chacun de ces éléments et à me dire qu’est-ce qui fait de nous une nation.

Par exemple :
– qui peut nous dire comment être haïtien et combien il y en a au total ?
– qui protège notre espace vital, nos sols et nos sous-sols, comment nos frontières sont-elles gérées ?
– en Haïti nous sommes tous à 100% créolophone, mais nous sommes éduqués en « français » pour qu’ensuite, la grande majorité intègre les universités espagnoles ou anglaises.
– nous avons la GOURDE, mais il est plus élégant de parler en DOLLARRRR, nous sommes le seul peuple à être complexé par notre propre monnaie.
– alors qu’elle possède un répertoire musical incommensurable, notre communauté a tendance à favoriser la musique étrangère.

De plus, pour son fonctionnement normal, un pays a besoin essentiellement de techniciens, surtout en agriculture et en agro-industrie, de personnel de santé, etc. Mais chez nous le pays ne produit que 3 espèces de professionnels:
1- Des dizaines de milliers de pasteurs, des hommes de « Dieu » disent-ils, qui ont chacun une église.
2- Des politiciens, on ne les compte plus, qui ont aussi chacun un parti politique.
3- Des chefs de gangs qui sont corolaire des deux autres.
Embourbés dans ce marécage de confusions l’haïtien a résolument besoin d’un traitement de choc.

Le drame haïtien, c’est un conglomérat, de traitres, d’apatrides, d’usurpateurs, de faux nationaux et d’étrangers mal intentionnés et convaincus de leur destinée manifeste. Le tout, orchestré et institué par l’église. De manière endogène, quand j’analyse tout cela, cela me pousse à apprécier certains révolutionnaires, comme Mao, qui croyaient que la révolution devait commencer par manger ses propres fils. Dans le même sens, l’haïtien devrait commencer par se guérir de l’haïtien.
Par ailleurs, il y a une hypocrisie qui veut dédouaner l’église de tous les maux d’haïti, mais l’église, quand elle n’est pas l’instigatrice de nos malheurs, y est au moins associée, directement ou indirectement, parce que c’est cette église qui a formé nos KONZE en zombfiant nos jeunes cerveaux, les empêchant ainsi de devenir de vrais patriotes. L’église en fait plutôt de vrais citoyens célestes, mais la Patrie… nada.
Les dernières actualités le démontrent :
– des pasteurs impliqués dans des histoires de viols, de pédophilie…, tels que pasteur Amel Lafleur, ou qui sont impliqués dans la mort du président Jovenel Moise, tels que pasteur Christian Émanuel Sanon, pasteur Gérald Bataille et pasteur Gérard Forge;
– le dernier scandale de l’église qui est clairement impliquée dans le trafic d’armes et de munitions;
– l’actuel pantin au pouvoir, monsieur Ariel Henri, grand jésulâtre devant l’éternel, qui administre le pays aux ordres du core-groupe;
– l’église « Jesus Center », (un repère de krèy et de bandits) qui était fréquenté, entre autre, par Dimitri Herard et sa femme, et qui est le théâtre d’un grand bordel dans lequel le ministre de l’intérieur actuel, accusé par la clameur publique, du kidnapping d’un pasteur qui couchait avec sa femme…
Où sont les croisés? Les adeptes du mouvement « REJETE » ? Pourquoi restent-ils là à regarder l’église qui continue à nous zombifier et nous tuer? Et tout cela avec nos propres ressources, les franchises et subsides de l’État.
Qu’en serait-il si c’était un groupe de ougans qui étaient impliqués dans toutes ces combines malveillantes et puantes?
L’église n’a pas uni les peuples d’Europe, comment pouvons-nous penser qu’elle nous unira?

 

Antoine Jean Marc Berthier (M.Sc.)
Criminologie

Apwopo Emmnanuel Hubert

Ou ka gade tou

Cet homme est l’homme le plus malchanceux de l’histoire de l’humanité

L’histoire de Walter Summerford est une histoire mystérieuse qui a souvent laissé les gens impressionnés …