Akèy / Konesans Plis / L’ALIMENTATION PENDANT LA GROSSESSE

L’ALIMENTATION PENDANT LA GROSSESSE

Tout au long de la grossesse, la future maman doit suivre un régime alimentaire équilibré pour le bon développement et la vitalité de son bébé et pour garder sa splendeur et ses forces.

Une diète saine garde la future maman en bonne forme pendant les neuf mois de la grossesse, au cours de l’accouchement et lui garantit une  bonne récupération post-natale.

Suivant ses envies, la femme enceinte a tendance à satisfaire ses gourmandises sans penser à la qualité de son alimentation. Notre conseil pour les femmes qui attendent l’événement heureux : mangez deux fois mieux plutôt que de manger pour deux.

QUEL RÉGIME ALIMENTAIRE SUIVRE ?

L’alimentation pendant la grossesse doit être équilibrée et fractionnée. Une femme enceinte doit manger de tout : poisson, viande, fruits et légumes, pain, produits laitiers, légumineuses, matières grasses… sans excès et dans des proportions fractionnées sur 4 à 5 fois par jour.

Une alimentation équilibrée pour la femme enceinte lui évite une prise de poids excessive, lui fournit le nécessaire pour son organisme et le ravitaillement de son bébé.

Les repas pendant la grossesse doivent contenir du fer pour prévenir une anémie, du magnésium indispensable pour la croissance du fœtus et contre les crampes musculaires chez la maman, du sélénium et de l’iode. Ces oligo éléments se trouvent dans les viandes, le poisson, et les légumes à feuilles. Le calcium contribue à la formation des os et des bourgeons dentaires du fœtus, on le trouve dans les produits laitiers.

Beaucoup de fruits pour les collations et des légumes sources de vitamines : vitamine A, vitamine C et vitamine B9 qui joue un rôle primordial dans la multiplication cellulaire et une morphologie normale du bébé.

Les fruits et légumes, les céréales et les légumineuses apportent les minéraux, les fibres et les sucres lents pour éviter les hypoglycémies et fournir de l’énergie à la maman.  Sans consommer gras pour éviter le pyrosis, un apport journalier en lipides favorise le bon développement du fœtus et de son cerveau.

Penser également à boire beaucoup d’eau et pratiquer du sport pour une bonne oxygénation des cellules fœtales et maternelles.

QU’EST CE QU’IL FAUT ÉVITER ?

Pour éviter les carences, votre médecin peut vous prescrire des compléments (fer, magnésium, vitamines …) sous formes de comprimés ou ampoules.

Il faut consommer les viandes et les poissons, sources de protéines, bien cuits pour éviter la listériose, infection bactérienne qui se transmet de la maman à son fœtus par le placenta. Elle peut causer des fausses couches et des méningites néonatales. Pour la même raison, il faut éviter les fromages à pâtes molle (comme le camembert).

Consommer frais pour éviter les toxi-infections alimentaires et bien laver les légumes pour supprimer tout risque de toxoplasmose responsable de lésions du système nerveux central du fœtus.

Eviter les sucres (bonbons, biscuits..). L’alcool et les cigarettes sont proscrits.

Une femme enceinte a besoin d’un bon sommeil, il faut donc éviter de boire trop de café, qui cause des tachycardies chez le bébé et réduire sa consommation de thé qui inhibe l’assimilation du fer.

Crédit :clinique les olivriers

Apwopo Emmnanuel Hubert

Ou ka gade tou

L’église ou la nation : Le cauchemar d’un peuple

Il est faux de dire ou d’écrire que les haïtiens ne lisent pas. Par contre, …